Bienvenue sur le site de Chemins et Rencontres

Sortie organisée par Daniel EE le Lundi 15 Novembre 2021

3 JOURS AU LAC DU DER EN GITE


 

LUNDI matin en route pour le lac du Der pour le séjour photos. Prêt à en découdre avec les ISO, la balance des blancs, la vitesse, l’ouverture, que sais-je encore !!!                    A LE BROUILLARD !!!

Petit contour par la campagne pour éviter la foule ...  Vous contournez Roissy et le tour est joué !

Départ pour l’un des plus grands plans d’eau d’Europe : une véritable mer en Champagne, 4800 ha

Le Lac du Der est un ouvrage conçu des mains de l’homme en 1974 pour réguler les eaux de la Marne qui alimentent la Seine. Sa réalisation a entraîné la disparition de trois villages : Champaubert-aux-Bois (dont seule reste l’église qui s’avance au milieu du lac), Chantecoq (qui a totalement disparu, la colline qui le dominait étant devenue une île) et Nuisement-aux-Bois (église démontée en partie et reconstruite poutre par poutre au Musée du Pays du Der de Sainte-Marie-du-Lac).

Nous savons déjà que les nuages et le brouillard nous attendent !     La nationale 4 nous présente ses vallons superbes.

La betterave est reine à cette époque de l'année et les sucreries lâchent des nuages de vapeurs gigantesques.

Nous arrivons à Giffaumont qui s'est doté d'hôtels et même d'un casino !!!     Plus de voilier sur l'eau, seuls quelques pêcheurs téméraires bravent le froid sur des petites barques.

Il ne ferait pas bon passer par dessus bord !    Devant le lac en admirant quelques hérons et aigrettes nous prenons la décision de déjeuner à l’école de voile car déjà le froid et l’humidité nous ont saisis !

Tout le monde est arrivé ?

Non il manque Robert Henri Rolland (dixit François) du site d’Eragny et Irène son épouse !

Ils sont bloqués à Saint Dizier par un loueur de voiture malgracieux qui refuse d’accepter leur caution sous forme de carte ou de chèque car leur banque est en ligne !!!!      Pas d’issue, l’énergumène persiste !!   Nous partons donc les chercher à Saint Dizier.

Trop tard pour visiter le musée !

De plus Monsieur Laurent  Arnicot le directeur du centre nous a mis en garde ! Les grues inquiètes du mauvais temps écourtent leurs séjours sur les prairies où elles se nourrissent, par peur de ne pas retrouver leur base. Elles rentrent vers 15h30 au lieu de 17 h .

Il est l'heure de nous rendre sur la digue pour assister aux passages des grues !

Un spectacle impressionnant dont on ne se lasse pas, les grues rentrent par centaines des champs pour regagner la sécurité au centre du lac se guidant par leur cri, grou grou ...

Cette année il y a très peu de grues sur le site 23000 seulement ! En 2019 il y en avait 206000 !!!

17/11/2021

La migration observée ce jour, permet de mettre en évidence un autre couloir de migration. Les grues toujours en provenance d'Allemagne, se dirigent vers les bords de la Méditerranée par le couloir Rhodanien..

Elles croisent les cormorans silencieux, qui eux quittent le lac ou ils ont pêchés toute la journée (ce sont les ennemis des pêcheurs mais ils sont une espèce protégée)  pour aller se percher dans leur dortoir.

Un bon dîner nous attend au gîte suivi d'une soirée tri des photos, pas de miracle! La lumière n'y était pas et nos premières photos sont en ombres chinoises.

MARDI  au petit matin tout le monde est prêt à 7 h 45   si    si !!

Malgré tout ce n’est pas suffisant il faudra se lever plus tôt pour voir toutes les grues passer !

Les grues sont déjà en route et nous survolent dans le brouillard, c'est déjà fini, vite un bon petit café ! Et de bonnes tartines !

Les bonnes dames de la cantine nous donnent notre pique-nique. Kebab peu apprécié à cause de l’excès de mayonnaise !!!

Visite prévue du musée.

Le musée à Sainte Marie du lac de Nuisemont où une petite projection nous informe sur la création du lac.

Des reconstitutions nous permettent de découvrir le patrimoine historique et naturel du Bocage Champenois. Une découverte de l'architecture à pans de bois et de la vie d'autrefois, agrémentée de différents jardins.

 Après une remise en condition au chaud dans le centre de formation de l’école de voile (décidément l’humidité est la plus forte) au moyen d'un casse croute d'une longueur impressionnante.

En effet l’école de voile reçoit un car d’une cinquantaine d’enfants, pas trop bruyants, 80 dB quand même ! Très bien éduqués par leurs professeurs. Donc très obéissants lorsque qu’on leurs demandait de réduire le bruit.

Ce qui nous a valu d’occuper le centre de formation situé à 10 mn à pied de l’école de voile.

Stupeur ! Une seule poubelle, pas de tri !! Le directeur de l’école de voile nous décrit la situation.

Le casino présent sur le site soucieux de sa réputation donne des sommes énormes à la région qui prélève au passage sa dîme sans faire le nécessaire pour que le tri des déchets s’opère.

MERCREDI    

Nous partons à la découvert de la route des églises toujours dans le brouillard.

Nous traversons les villages de Lentilles, Outines ou encore Drosnay découvrant les sanctuaires à pans de bois, et les églises, les superbes vitraux de l'École Troyenne du XVIe siècle ...

Quelques grues dans les champs se laissent photographier mais décollent au moindre signe d’alerte de leurs veilleurs.

Nous passons par la ferme aux grues créée en 1990.
A l'origine, l'objectif de la ferme était de fixer les grues sur des terres mises à leur disposition pour éviter les dégâts aux cultures. En effet en fin d'hiver, les Grues cendrées de retour de migration, ont une fâcheuse tendance à consommer les semis mis en place par les agriculteurs de la région du lac du Der.

Longtemps nourris avec du maïs, les grues mangent depuis 2016 du blé, des pois et des féveroles issus de l'agriculture biologique.

Seul un faisan esseulé occupe l’immense prairie. Observé par des Belges ornithologues stoïques et un couple également qui se réchauffent avec du thé bouillant. Il faut dire qu’ils sont en vélos, Bravo !!!

Retour à l’école de voile pour pique-niquer au chaud dans notre gite personnel !

Le soir nous assisterons malgré tout aux passages des grues mais pas de soleil ou de coucher flamboyant !!

Quelques personnes sur la digue nous informent que la semaine précédente c’était magnifique !!!!!!

JEUDI  dernier jour.

Le brouillard est à son maximum !!!

Les grues désorientées hésitent à quitter le lac et font de nombreuses rotations avant de se décider à partir pour les champs.

Nous allons voir les différents lieux d’exposition sur le site ; on n’oublie pas que c’est le festival international de la photo animalière !!

Les photos sont superbes, nous rencontrons des clubs qui sortent toutes les semaines le mercredi et exploitent les photos le vendredi. Ca nous donne des idées !!

 Cette fois pas de magnifique lever ou coucher de soleil mais le passage des grues est toujours aussi impressionnant .

Daniel

 

 

 

Les 30 sortes oiseaux vues pendant le séjour

 

Bergeronnette grise

Mésange charbonnière

Mouette rieuse

Corneille noire

 Pie bavarde

Oie cendrée

Buse Variable

Vanneau Huppé

Grande aigrette

Merle noir

Courlis Cendré

Aigrette Garzette

Rouge-queue noir

Pigeon biset

Héron cendré

Chardonneret élégant

Pigeon ramier

Pic vert

Troglodyte mignon

Grèbe huppé

Gallinule  Poule-d'eau

Rouge-gorge familier

Canard- chipeau

Foulque macroule

Etourneau sansonnet

Canard colvert

Sarcelle d'hiver

Alouette des champs

Cormoran huppé

 

 

 


Article écrit par : Daniel EE

Retour


Chemins et Rencontres Maison des associations 13, allée du Stade 95610 Eragny sur Oise